Le cousin d’Amérique

En avril 2020, en plein confinement, je reçois un courrier de Philippe JANNEAU, via généanet, me demandant si le Martin JANNEAU présent dans la généalogie de Jean-Yves, pouvait être le même que son ancêtre dont les parents étaient Jean et Jeanne DOIZE,

Je me lance dans une recherche, au final, non, ce ne peut être le même vu la date de naissance, mais je lui signale que j’ai trouvé un Sébastien Janneau marié avec Perrine Corgnet, dont la sœur Françoise CORGNET est mariée avec François Janneau fils du Martin de mon arbre…Vous suivez ?

Philippe Janneau

A ma réponse il réalise la différence d’âge et se demande toujours, s’il n’y a pas un lien .

J’approfondis donc mes recherches en allant sur le site de l’AGV et je trouve les éléments qui lui manquaient.

Le Saint Rogatien Cap-hornier nantais

Nous échangeons pratiquement tous les jours des messages , il m’envoie le fruit de ses recherches, moi les miennes et le 25 avril il me remercie de toutes ces informations, car j’ai
trouvé en 2 jours plus d’informations sur sa famille que lui en 20 ans de recherches. il me parle de venir en France, mais le voyage est repoussé en raison de la pandémie, je m’étonne de cette réponse et là je découvre qu’il habite en Floride.

Il me raconte l’histoire de son arrière grand-père qui est né à la Chapelle-Basse-Mer en juin 1882, qui s’est marié au Pérou en 1908, et m’adresse des photos de famille

Là commence une autre enquête. Pourquoi son arrière-grand-père est il parti au Pérou et comment ?

Je me lance donc dans la recherche. Je trouve dans les archives départementales de Loire-Atlantique l’onglet Marine, je me risque, juste le nom et le prénom, et voilà qu’apparaît le registre concernant Léon Marie Janneau, embarqué à Cardiff sur le Saint-Rogatien le 6 juillet 1905, débarqué à Newcastle, le 05/02/1906 et considéré comme décédé car absent lors de l’embarquement. Bizarre…

Un mystère reste à résoudre…

Petite explication: un shangaïer (ou, selon OQLF, shangaier) était un homme enrôlé, par force ou par ruse, pour compléter un équipage sur le départ.

Le mystère est résolu …

Ou presque… Se serait-il rendu d’Australie au Pérou contre son gré?

Odile

Un site sur le cap-horniers à consulter